Le sténopé


Pour une protohistoire
de l'appareil photographique
[chambre noire, camera obscura, sténopé].


A l'origine de ce projet d'étude [0], nous souhaitions proposer une esthétique du sténopé, également appelé selon les époques auxquelles on se réfère chambre noire ou camera obscura, un boîtier ou une pièce obscurcie comportant un petit trou en guise d'unique diaphragme et qui permet de projeter à l'intérieur de ceux-ci sur un écran ou une surface photosensible une image inversée de l'extérieur.


Mais nous nous sommes très vite confronté à l'absence presque totale de fondements historiques et théoriques concernant cette pratique artistique, le plus surprenant étant l'affiliation par certains chercheurs des premiers procédés photographiques (c'est-à-dire l'héliographie, la daguerréotypie et la calotypie) à la technique de la gravure et non à cet instrument optique rudimentaire et, qui plus est, à la peinture, pour ce qui est de la représentation de l'espace, la photographie depuis son invention n'ayant jamais cessé d'être comparée et jugée par rapport à celle-ci.



[0] Mémoire de D.E.A., arts des images et art contemporain, Université de Paris 8, 2001-2002, sous la co-direction de François Soulages et Jean-Pierre Huet.

Vous êtes ici : Accueil [page 1/3].